Porte-monnaies à rabat

A l'occasion de l'anniversaire de nos filleules j'avais envie de leur faire un petit cadeau personnalisé. Jai donc réalisé deux petits porte-monnaies à rabat qu'elles pourront utiliser en tant que tel ou simplement comme pochette pour garder leurs objets préférés.

Bio Lorraine : maraîchage bio à Arlon

Qui n'a jamais souhaité une alimentation la plus saine possible pour sa famille tout en respectant des aspects éthiques et durables? C'est une préoccupation récurrente et non des moindres puisque nous mangeons au moins trois fois par jour. 

À Arlon nous avons plusieurs possibilités pour manger sainement dont Bio Lorraine! C'est une exploitation agricole exclusivement biologique. Jean-François Depienne cultive un peu plus de 6 hectares de légumes soit en serre soit en plein champ ainsi que des céréales à deux kilomètres du centre-ville. On peut se procurer ses légumes directement à sa ferme ou au marché bio hebdomadaire en ville. Certains de ses produits sont également disponibles dans quelques grandes surfaces de la région. Avec ses céréales il produit de l'huile de colza, de la farine et des pains. La farine est moulue dans un moulin dans la région de Virton et les pains sont cuits dans la boulangerie Van de Kerckhove à Arlon.

Les 25 et 26 juin se tenaient les journées fermes ouvertes en Wallonie. Nous en avons profité pour visiter Bio Lorraine en famille. Je voulais que les enfants voient d'où proviennent les pommes de terre, salades, tomates, carottes, choux, poireaux, chicons,...qu'ils mangent! Nous avons eu droit à une visite guidée à travers champs par monsieur Depienne. Il nous a montré les cultures du moment et nous a bien expliqué toutes les étapes: de la semence à la récolte avec toutes les facilités et contraintes. 

J'achète mes légumes et mon pain essentiellement chez lui car ils sont cultivés:

  • sans pesticides
  • de saison
  • c’est du circuit court (on ne peut pas faire plus court, voir sur Google Maps)
  • je connais le producteur
  • et surtout parce que c'est bon! 

Certains diront que le bio est plus cher que le conventionnel, peut-être. Mais que paye-t-on réellement? Uniquement le produit? Ou aussi le transport, qui pollue? Les agriculteurs, exploités par le marché financier? Les marges des grandes surfaces? Peut-être que je paie ma salade plus cher qu'au supermarché mais ce n’est pas certain. Dans tous les cas je fais le choix de payer correctement un cultivateur que je connais, qui respecte notre terre, qui est passionné et respectueux de ses produits, qui pollue à peine en transport. Le côté humain est très important dans l'alimentation. Peut-être qu'il y aurait moins de gaspillage alimentaire si on était conscient de ce qui se cache derrière chaque tomate: du travail, de l'énergie et de la patience. On réfléchirait probablement différemment avant de la jeter parce qu'elle a un petit coup...

Bio Lorraine est également soutenue par Terre-en-vue, une coopérative à finalité sociale. La coopérative achète des terres pour les mettre à disposition d'agriculteurs porteurs d'un projet durable. Chacun de nous peut investir et devenir coopérateur de Terre-en-Vue pour soutenir le projet de qualité, éthique et durable de Bio Lorraine.

Dans un prochain billet, je vous parlerais d'un producteur de fromage de chèvre (la Chèvrerie du Hayon) présent au marché bio d'Arlon.

Quelques images prises au Marché Bio D'Arlon qui a lieu rue Paul Reuter, les vendredis, de 16h à 20h.

Terrarium

Cela fait un certain temps que j'avais envie de composer mon terrarium. En plus de trouver cela très beau les terrariums m'inspirent de la sérénité, ils ont quelque chose de très apaisant.

Le fait de maintenir des plantes dans ce bocal c'est un peu comme vouloir protéger, garder à l'abri une forme de vie précieuse de toutes les agressions extérieurs.

Pour mon terrarium j'ai utilisé le bocal de la gamme Sinnerlig de chez Ikea, j'ai choisi un assortiment de succulentes, de la poudre de lave et du terreau spécial plantes grasses.

Baskets Baabuk

Baabuk est une start-up suisse qui est spécialisée dans la fabrication de chaussures à base de laine naturelle inspirée des valenki, chaussures traditionnelles russes en laine.

Ce qui m'a plu c'est qu'il y a la volonté de créer un produit le plus naturel possible. Cela va des procédés écologiques du traitement de la laine qui est feutrée de façon naturelle avec simplement de l'eau et du savon et il n'y a pas de colle pour assembler les différentes parties.

Certains modèles sont produits au Népal, mais les baskets sont produites au Portugal. C'est près de Porto que des usines fabriquent le caoutchouc et la partie supérieure avec de la laine portugaise.

Pourquoi la laine? Parce qu'elle est très confortable, douce et durable. Elle régule la température et est naturellement antibactérienne. D'ailleurs, ils disent bien qu'il ne faut pas utiliser de chaussettes! 

Bref je suis très contente d'avoir mes baskets et fière d'avoir pu contribuer à un tel projet!

Le marché des créateurs au Mudam

Aujourd'hui je suis allé avec mon fils Joachim au marché des créateurs au Mudam (Musée d'art moderne de Luxembourg). J'étais curieuse de découvrir de nouvelles choses et de pouvoir avoir un contact avec les créateurs. Je souhaitais également montrer à mon fils qu'il y a moyen de créer soi-même de beaux produits et que tout ne se fait pas dans le rayon du supermarché, mais que derrière il a un désigner, un artisan, un créateur.

Nous avons été ravis de notre visite, en effet nous avons pu discuter avec quelques créateurs qui font des objets magnifiques comme les nichoirs en bois Yoisho produits entièrement en Belgique, des bijoux Rina Oliveira, des textiles Juliette Vergne aux teintures naturelles, des beaux vêtements pour enfant de Un oiseau sur un fil ou encore des chaussures de Orane et Enora. Et oui j'ai craqué pour une magnifique paire de chaussures de cette marque. La désigner conçoit le projet en Belgique, se fournit les peaux en Italie et fait faire les chaussures dans la région de Porto au Portugal.

Joachim a particulièrement bien aimé les Origanid une marque française qui propose une série de cabanes pliables, imperméables et indéchirables, faites main, inspirées des origamis et en matières recyclables que l'on peut emporter facilement n'importe où.

Vivement la prochaine édition et bravo pour ce concept qui met en avant des personnes très talentueuses.

Tricot lilas, le résultat!

Ça y est, il est terminé!

Je vous présente le pull Gaia. Très agréable à porter, il est idéal pour le printemps et les soirées d'été. Lors du choix du modèle j'ai surtout aimé le décolleté et le bas très cintré.

Je l'ai tricoté en une seule pièce ce qui esthétiquement est plus beau et évite les coutures au niveau des épaules. Il n'est pas parfait, mais c'est moi qui l'ai fait! Les couleurs me rappellent le lilas, fleur de printemps dont j'apprécie le parfum.

Tricot lilas

Je viens de reprendre un tricot que j'ai interrompu pendant quelques mois. Il est réalisé avec un fil de la marque Rowan fabriqué en Italie.  J'aime cette marque qui propose des modèles élégants et de belles couleurs.

Je dévoilerai le projet dès que j'aurais fini, affaire à suivre...

CHUUUUT! ÇA POUSSE!

Les graines que j'ai semé en mars poussent... Les premières graines à avoir germé sont celles des laitues, suivies des petits poids et enfin des tomates cerise.

Kapla

Si vous cherchez un jeu de construction tout simple pour occuper vos enfants (papa compris) rien de tel que les Kapla. C'est écologique, c'est beau, c'est amusant. Ça développe la créativité, la dextérité et la patience. On peut construire (et détruire...) à l'infini, bref un jeu parfait!

Premières plantations

Cette année, j'ai décidé de semer des Pois nains mangetout, des tomates cerise, du cerfeuil, de la laitue et des haricots nains mangetout. J'ai trouvé des semences bio chez mon voisin Jean-Paul Laurent. Il m'a proposé les semences bio belges: "Les Semailles". Nous verrons dans quelques temps ce que ça donne. Je vais profiter des gros travaux restant à réaliser dans notre jardin pour augmenter la surface allouée au potager.